Categorie :

Cuisine

Cuisine

Conseils pour la conception du restaurant de vos rêves

  • septembre 21, 2018

Avant d’ouvrir un restaurant, vous devez avoir une idée sur le concept en général. Allez-vous servir des sushis? De la cuisine italienne? Chinoise? Votre atmosphère idéale serait-elle un pub gastronomique ou un restaurant classique et chic? Vous rêvez d’un restaurant urbain bio dont les ingrédients viennent de la ferme à la table sans détour?

Alors, comment avoir un concept?

D’abord, imaginez votre idéal. Assurez-vous que vous pouvez décrire le restaurant en une phrase très courte. Si votre description est plus que quelques mots soigneusement choisis, vous devrez peut-être travailler un peu plus sur votre vision stratégique.

Quel nom choisirez-vous pour votre restaurant ?

Définir un nom pour votre restaurant peut aider à définir la vision de la marque, et ce n’est guère une étape que vous pouvez prendre à la légère. Faites un brain storming  de noms qui, selon vous, correspondent le mieux à votre concept. Testez-les en demandant à un groupe de personnes de votre clientèle cible quel nom correspond le mieux à l’idée que vous essayez de représenter. Des enquêtes d’études de marché sont menées dans ce sens.

Local et localisation

La localisation  est le facteur le plus important sur le marché immobilier, mais vous n’avez pas besoin d’examiner la situation socioéconomique d’un quartier pour vous faire une idée de la raison de son importance. Vous devez également étudier les types de plats servis à proximité. Votre restaurant doit être bien situé, de sorte à attirer facilement ses clients cibles. Ainsi, rassurez-vous de la pertinence du local avant de le considérer comme un choix final. Une fois désigné et enregistré au registre du commerce, vous allez recevoir un numéro Siret correspondant à cette adresse, qu’il serait embêtant de changer après. Sans oublier que les changements de local d’un restaurant sont déconseillés, vu que ça rend difficile a fidélisation des clients.

Qu’est-ce que vous ouvrez?

Le restaurant moderne a soif de centaines de saveurs et la possibilité de créer un concept réussi pour votre restaurant est élevée, mais vous devez savoir ce que vous voulez ouvrir. Des camions alimentaires aux trattorias, le monde de la restauration évolue rapidement. Les tendances, les thèmes et les saveurs sont souvent sujets à des caprices, et les préférences du public peuvent changer aussi rapidement que les vêtements et les modes.

Conceptualisez soigneusement votre idée et la quantité de temps et d’énergie que vous êtes prêt à investir dans l’entreprise. Un restaurant ambulant ne nécessite que quelques heures de votre temps chaque jour, mais la gestion d’un restaurant à succès peut nécessiter que vous travailliez 16 à 20 heures par jour au début. Combien de temps êtes-vous prêt à commettre?

Choisissez votre type de cuisine

Allons avec un exemple relativement simple et populaire. La cuisine italienne – les pizzerias et les trattorias comptent parmi les restaurants les plus populaires dans le monde occidental. Le secteur de la cuisine italienne ne se limite toutefois pas à ces types de restaurants. L’italien du nord, l’italien du sud, l’italien côtier et la méditerranée avec une influence française ne sont que quelques-unes des nombreuses possibilités offertes aux restaurateurs souhaitant ouvrir un restaurant «italien». Choisissez donc votre cuisine et soyez précis. Même le généraliser est une précision en soi.

 

 

Pas encore de réactions
Cuisine

L’agriculture bio : définition et origine

  • mai 24, 2018

Plusieurs personnes entendent parler de l’agriculture biologique dans même savoir les tenants et les aboutissants de ce concept nouveau. Pour vous aider à avoir une idée globale sur l’agriculture biologique, nous allons vous expliquer en détail  la définition et l’origine.

Définition de l’agriculture biologique

L’agriculture biologique est une forme d’agriculture dont les techniques de cultures sont basées sur une bonne gestion et au respect de l’écosystème marin et terrestre, de l’environnement et des cycles naturels pour une production finale de qualité supérieure. L’agriculture biologique est aussi très économe et non polluante. L’agriculture biologique n’utilise pas les pesticides pour la production des fruits et légumes.

Les animaux, volailles et bétails sont élevés dans les grands pâturages, à la basse cour et non dans des enclos. Les animaux issus de ce mode de production présentent donc une masse graisseuse sous-cutanée très faible. Plusieurs personnes se tournent désormais vers une alimentation biologique.

En 2016, 69% des français affirmaient consommer les aliments biologiques dans une fréquence d’une fois mensuellement et 15% des français consommaient des produits issus de l’agriculture biologique tous les jours.  Les principaux produits biologiques consommés  sont les fruits et les légumes, les épices, les œufs et les produits laitiers.

Les origines de l’agriculture biologique

L’agriculture biologique apparait pour la première fois sous le concept l’agriculture biodynamique qui est un système agricole basé sur l’ésotérisme ou cycles lunaires du scientifique Rudolf Steiner. Cette théorie se base sur une observation  des processus naturels de la croissance de la plante et de la respecter. Les plantes qui grandissent naturellement ne sont pas agressé par les intrants de synthèse proposées par l’homme.  Le compostage et le travail du sol sont donc faits naturellement.

En 1972 la fédération internationale des mouvements d’agriculture biologique sera créé mais l’agriculture biologique est officiellement reconnue en France entre 1980 et 1981 et dans l’UE en 1991. Le logo des produits biologiques en UE date de 2007 soit le Règlement CE N°834/2007. Ce logo confirme et assure  la non-utilisation d’OGM, des produits chimiques de synthèse, et le respect de l’environnement et l’élevage des animaux en plein air, les bêtes sont nourries avec de aliments biologiques comme le fourrage biologique par exemple.

Les principaux objectifs de l’agriculture biologique sont est d’établir des cultures plus durables en utilisant des matières biologiques, de l’engrais naturel comme le fumier organique, les phosphates naturels bruts… S’agissant de l’élevage, l’utilisation des antibiotiques, des hormones de croissance et des produits de synchronisation de chaleur sont strictement interdites.

 

Pas encore de réactions
Cuisine

Le retour en grâce de la charcuterie artisanale

  • avril 16, 2018

Il y a deux ans, l’Organisation Mondiale de la Santé avait classé la charcuterie dans les aliments cancérigènes et ainsi, sans doute, provoqué de nombreuses insomnies chez les charcutiers. Pourtant, la Confédération Nationale des Charcutiers-Traiteurs ne s’est pas laissée abattre et a renouvelé sa confiance dans le travail de ses membres. Résultat, la charcuterie artisanale retrouve aujourd’hui un nouvel élan.

Pas encore de réactions
Cuisine

Cuisine : les ustensiles indispensables

  • novembre 24, 2017

La cuisine, comme le reste de la maison, est un endroit où on doit mettre du soin et du zèle pour le bien équiper. Pourquoi ? Parce qu’une cuisine bien équipée est une usine de bonheur pour tout le monde, à commencer par nos papilles et nos narines.

Pas encore de réactions
Cuisine

Cuisine : La recette ultime de la vraie citronnade

  • novembre 24, 2017

Personne ne peut nier qu’il n’existe pas mieux qu’une citronnade bien glacée pour se désaltérer d’une grande soif et se rafraîchir après une longue journée de travail. De plus, les innombrables bienfaits du citron sont connus de tout le monde. Ses vertus médicinales font de lui un allié contre pas mal de maladies graves telles que le cancer ou les maladies cardiovasculaires.

Pas encore de réactions